9
Jan
2015

La Critique qui fait grandir

Ole Bull, le violoniste norvégien du siècle dernier, avait étudié avec de bons professeurs, mais pas d’excellents professeurs. II était si doué qu’il décrocha, à 25 ans, une tournée européenne.

Arrivé à Milan, un critique écrivit, après avoir assisté à son concert :

 C’est un musicien qui manque encore de formation. Certes, c’est un diamant, mais pour l’instant il n’est ni taillé ni poli.

Lisant cette critique, il accusa le coup. Puis il se leva, se rendit au siège du journal, et demanda à parler au journaliste. C’était un musicologue de 70 ans, qui savait de quoi il parlait.

Ole Bull écouta dans le détail tout ce que cet homme avait à dire sur son jeu, sur ses erreurs, sur ce qu’il pouvait encore améliorer.

Le lendemain, il annula le reste de sa tournée, retourna chez lui, changea de professeurs, et travailla sa façon de jouer pendant 6 mois.

II reprit ensuite les concerts et connut un succès sans précédent, toute sa vie.


Merci de citer mon site www.metafora.ch si vous utilisez cette anecdote.

  Constructive criticism: english translation of « La Critique qui fait Grandir ».

 

Autres articles à découvrir

Les deux pommes
L’homme qui avait honte de son père
Avancer pour garder l’équilibre
Les Trois Portes de la Sagesse
La connaissance vient de l’expérience
Agir ou Accepter
Les roues de la vie
Maître et Disciple
Dix façons simples d’escamoter efficacement un problème
Le tre Porte della Saggezza