9
Jan
2015

Les Trois Vérités

 

Un juif, un chrétien et un musulman cheminent ensemble.

Ils s’entendent bien jusqu’au moment où l’un demande:

– Quel est le vrai Dieu : Celui de la Torah, Celui de la Bible ou Celui du Coran ?

Une dispute s’ensuit et ils ne réussissent pas à se mettre d’accord.

Un homme qui les a entendus leur dit :

– Il existe dans le désert une montagne sacrée où l’écho répond aux questions des hommes en disant toujours la vérité, car c’est Dieu qui parle à travers l’écho.

L’homme accepte de guider les trois fidèles vers la montagne sacrée.
D’une voix forte, le juif adresse sa requête en premier :

– Dis-leur, Seigneur, que tu es l’Éternel notre Dieu, comme l’enseigne la Torah.

– Tu dis vrai, répond l’écho. Le Dieu unique est bien Celui que tu adores.

– Je vous l’avais dit, exulte le juif. C’est moi qui détiens la vérité !

– C’est impossible, dit le chrétien. Dis-leur que le seul vrai Dieu est Celui de la Bible.

Le Dieu véritable est effectivement Celui que tu vénères, répond l’écho.

– Je le savais, jubile à son tour le chrétien. C’est moi qui détiens la vérité !

– Allah est l’unique Dieu, clame le musulman. Dis-leur que la vérité est dans le Coran.

Celui auquel tu adresses tes prières est en effet le vrai Dieu, réplique aussitôt l’écho.

– Je vous l’avais dit, affirme alors le musulman. C’est moi qui détiens la vérité !

Réfléchissant aux réponses de l’écho, les trois hommes réalisent qu’elles ne permettent pas de déterminer qui détient la vérité. Ils se tournent alors vers leur guide:

– Nos cœurs ont besoin d’être apaisés. Sais-tu qui de nous trois détient la vérité ?

– Les réponses de l’écho sont claires, répond l’homme. Vous adorez tous le même Dieu. Il est UniqueMais chacun de vous en a une vision particulière, consignée dans son propre livre sacré. Quand donc cesserez-vous de vous disputer à propos de vos visions divergentes, en les prenant pour des vérités, alors que la Vérité qu’elles recèlent et révèlent est Une et la même ?

 La Vérité est comme un vitrail multicolore brisé en de multiples morceaux dispersés dans la nature. Si ceux qui trouvent un de ces fragments pensent qu’il provient d’une baie vitrée unicolore, les uns affirmeront qu’elle est rouge, d’autres qu’elle est verte, d’autres encore qu’elle est bleue.

Qui donc a raison ?  Et la Lumière qui éclairait le vitrail originel n’était-elle pas blanche ?


Charles Brulhart, Nouvel-An  2014

Vous pouvez utiliser utiliser cette métaphore à condition de ne pas la modifier et d’indiquer le nom de l’auteur: Charles Brulhart ainsi que l’adresse de ce site: www.metafora.ch

Version pdf de « Les Trois Vérités »

Autres articles à découvrir

Vous avez une solution. Mais y a-t-il un problème ?
31 techniques pour désamorcer les agressions et les manipulations
Voyage à RectoVerso. Conte philosophique
Le génie de chacun
Les aveugles et l’éléphant
Le moujik Pakhom
Pour bien méditer, il faut attacher le chat
Une façon intéressante de négocier
Ne pense pas aux crocodiles
Le génie menteur ou les 7 miroirs de l’âme