11
Mar
2015

AngurÜzümInabStafili

Quatre compagnons de voyage font halte dans un village et discutent de la façon de dépenser l’unique billet de monnaie qui leur reste :

– Je veux acheter de l’angur, dit le Persan.

– Je veux de l’üzüm, dit le Turc.

– Moi, de l’inab, dit l’Arabe.

– Non, dit le Grec, nous devrions acheter du stafili.

Et ils commencèrent à se disputer, chacun cherchant à imposer son choix.

Un voyageur polyglotte qui passait par là leur dit :

– Donnez- moi l’argent. Je peux satisfaire tous vos désirs.

D’abord, ils ne voulurent pas lui faire confiance. En fin de compte, ils lui donnèrent l’argent.
Il acheta quatre petites grappes de raisin.

– C’est mon angur, dit le Persan.

– Mais c’est ce que j’appelle de l’üzüm, dit le Turc.

– Vous m’avez apporté de l’inab, dit l’Arabe.

Non, dit le Grec, dans ma langue, ceci est du stafili.

Ils partagèrent entre eux le raisin et chacun se rendit compte que le désaccord avait été dû à sa mauvaise compréhension de la langue des autres.

Conte soufi.  Si vous utilisez ce texte, merci de mentionner mon site: www.metafora.ch

Version pdf de « AngurÜzümInabStafili »

Version AUDIO contée par Charles Brulhart

 

Si vous désirez télécharger ce fichier AUDIO, cliquez sur ce lien.

Le fichier sera téléchargé et la lecture débutera automatiquement. Pour conserver le fichier, faites un clic droit sur la barre de défilement et choisissez dans le menu contextuel «Télécharger la vidéo» (valable aussi pour l’audio). Le fichier sera téléchargé dans votre dossier « Téléchargements » et/ou sur votre Bureau.

Autres articles à découvrir

Vous avez une solution. Mais y a-t-il un problème ?
Voyage à RectoVerso. Conte philosophique
Les deux pommes
Le génie de chacun
Les aveugles et l’éléphant
L’homme qui avait honte de son père
Le moujik Pakhom
Pour bien méditer, il faut attacher le chat
Ne pense pas aux crocodiles
Le vent de l’oubli